Vous êtes ici

Energie & Société

Transition énergétique : gérer les incertitudes

Climat, géopolitique, marchés, énergies renouvelables...
Le secteur de l'énergie traverse une période de changements sans précédent.

Les turbulences économiques, climatiques, géopolitiques sont telles aujourd’hui que toute décision ou orientation en matière de politique énergétique est soumise à de nombreuses incertitudes. Dans ce contexte, comment décider ? Comment avancer ?

Faciliter la prise de décision

Nos travaux de recherche dans ce domaine contribuent à apporter aux décideurs, politiques et économiques, des éléments de prospective et d’analyse éclairants.

Compte tenu de la portée mondiale de la transition énergétique et des enjeux colossaux qu’elle représente, nos chercheurs étudient l’impact des évolutions du secteur de l’énergie sous tous ses angles :

  • atténuation du risque en termes d'approvisionnement énergétique
  • contrôle des coûts
  • diversification des sources d'énergie
  • réduction de la consommation d'énergie
  • évaluation de la rentabilité et de l'efficacité des politiques climatiques …

Actualités

Communautés énergétiques : vraie ou fausse révolution ?

20 Mai 2019
Communautés énergétiques : vraie ou fausse révolution ?
En avril dernier, les rencontres de l’énergie, à Grenoble Ecole de Management, ont mobilisé les acteurs curieux des nouveaux modèles d’affaires de la transition énergétiques. Supports de cette transformation, les initiatives citoyennes et les coopératives énergétiques font émerger des « prosumers » - des producteurs/consommateurs d’énergie renouvelable. Tour d’horizon comparé entre la France et les Pays-Bas.

Baromètre du Marché de l’Énergie Hiver 2018

31 Janvier 2019
Baromètre du Marché de l’Énergie – Hiver 2018 : blockchain
Cette édition de l’hiver 2018 du Baromètre du Marché de l’Energie de Grenoble Ecole de Management (GEM) sonde l’opinion des experts français de l’énergie sur le rôle de la technologie Blockchain au sein du secteur énergétique français. Les experts ont également été interrogés au sujet de leur perception du climat d’investissement pour les principales technologies de l’énergie.