Vous êtes ici

RSE : GEM investit de plain-pied

GEM campus semard - (C) Agence Prisme / Pierre Jayet
Publié le
12 Octobre 2021

Grenoble Ecole de Management s’est mobilisée depuis plusieurs années dans le champ de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). En 2021, elle s’affirme comme la première Grande école société à mission, et la seule business school, membre de la Convention des entreprises pour le climat. Focus sur des engagements fondateurs.

Le 25 février 2021, Grenoble Ecole de Management a ancré son action dans un futur responsable et durable, en devenant une société à mission – le nouveau dispositif créé par la loi PACTE. Son Conseil d'administration a en effet voté à l'unanimité en faveur de cette évolution statutaire, qui entérine plusieurs années d'engagement sociétal, notamment via la création de la Chaire Paix économique, Bien-être au travail et Mindfulness, et la mise en place d'actions RSE, dès 2012.

A travers son statut de société à mission, Grenoble Ecole de Management défend une raison d'être : « apporter des réponses, par la formation et la recherche, aux grands défis de la transition écologique, sociétale et économique et contribuer à un monde plus résilient, plus juste, plus pacifique, plus responsable ». Cet engagement précurseur dans le paysage des Grandes écoles, constitue l'un des quatre projets stratégiques de GEM, à échéance 2025.

En capitalisant sur son expertise fondatrice en Management de la technologie et de l'Innovation, en lien avec le monde académique, scientifique et économique, GEM ambitionne d'être reconnue comme l'une des business school les plus innovantes et influentes de son temps sur les questions des transitions technologiques, écologiques et sociales. GEM ancre également son action en tant que Business Lab for Society sur les questions des transitions pédagogiques.

GEM, partie prenante de la Convention des entreprises pour le climat

En avril 2021, Loïck Roche, directeur général de Grenoble École de Management, a rejoint la seconde vague constituée de 30 dirigeants, sélectionnés pour participer à la Convention des entreprises pour le climat (CEC). Il rallie ainsi d'autres dirigeants de structures emblématiques du territoire grenoblois, qui rayonnent en France et à l'international, comme ARaymond, Photoweb, Petzl et Keria.

La Convention des entreprises pour le climat se déroule en effet de juillet 2021 à mars 2022. Les dirigeants sélectionnés constituent ainsi un collectif de 150 décideurs dont la mission est de co-construire les feuilles de route alignant leurs entreprises sur les objectifs donnés aux citoyens en 2019. Ces feuilles de route serviront deux objectifs.

  • Premièrement, proposer des initiatives internes ambitieuses et crédibles, permettant à l'entreprise d'agir pour la régénération de la biodiversité et tenir une trajectoire carbone nationale d'au moins -40 % à horizon 2030.
  • Deuxièmement, nourrir une plateforme de propositions à destination du monde politique et des candidats à la présidentielle 2022.

Les 30 dirigeants ont signé une charte de participation, qui témoigne de leur engagement dans la démarche volontariste de la CEC.

Un Campus 0 déchet

En matière de développement durable et responsable, l'Ecole grenobloise poursuit sa quête du Campus 0 déchet, initiée en 2017, et s'allie à trois nouveaux prestataires : dabba (service de consigne pour déjeuner), Behring (fontaines à boissons bio et pétillantes « Fabrik à boissons ») et Newcy (solution de gobelets réutilisables).

Last but not least, GEM franchit aujourd'hui un cap en tant qu'école observatrice de la COP26. L'Ecole grenobloise prévoit, en effet, de missionner une délégation composée de sept personnes, dont un chercheur spécialisé en anthropocène à GEM et six étudiants de plusieurs associations de GEM, afin d'assister à la COP26.

Des « Passeports Sustainability » pour tous les étudiants de GEM

Grenoble Ecole de Management (GEM) a lancé les « Passeports Sustainability » en septembre dernier. L'objectif ? Valoriser la compréhension et l'engagement de ses étudiantes et étudiants face à aux urgences climatiques et sociétales, en adéquation avec les cinq engagements majeurs de l'Ecole grenobloise. Les Passeports Sustainability se déclineront en deux formats, dont les appellations rappellent la signature de GEM depuis 2015 « Act, Think, Impact ».

Niveau 1 « Passeport THINK Sustainability » pour accompagner et valoriser l'acquisition des connaissances de bases :
Les étudiantes et étudiants devront participer a minima à quatre capsules THINK - soit un minimum de sept heures de travail. Les capsules THINK correspondent à des activités aux formats diversifiés, présentiel ou virtuel (conférence, ateliers, fresques, MOOC…), et ciblent des sujets variés (changement climatique, biodiversité, numérique responsable, diversité & inclusion, découverte des ODD – Objectifs de Développement Durables…). Le Sulitest (Sustainability Literacy Test) sera une capsule obligatoire pour solliciter la validation du Passeport.  

Niveau 2 « Passeport ACT & THINK Sustainability» pour valoriser et accompagner la compréhension et l'engagement durable :
En plus de la participation aux quatre capsules THINK, les étudiants et étudiantes devront concrétiser une expérience ACT : il s'agit là d'une contribution active et volontaire à une action concrète en réponse à au moins l'un des 17 ODD (Objectifs de Développement Durable). Pour valider le passeport, l'étudiant devra qualifier l'impact positif de son expérience ACT pour lui – en termes d'apports en compétences – et pour la société.

Cela pourrait vous intéresser