Toutes les actualités
01 déc 2017

RGPD : Grenoble Ecole de Management nomme son Data Privacy Officer

data privacy

Adopté en avril 2016, le Règlement européen Général sur la Protection des Données (RGPD) doit entrer en vigueur le 25 mai 2018. Grenoble Ecole de Management (GEM) confie à Guillaume Pourquié le pilotage de la mise en conformité de l’école au RGPD. En prenant ainsi les devants, GEM se positionne comme l’une des toutes premières business schools françaises à désigner son Data Privacy Officer.

Face à la constante évolution du monde du numérique et suite au nouveau règlement Européen prochainement en vigueur, GEM décide de faire d’une pierre deux coups. En sus de la mise en conformité, l’école profite de l’occasion pour repenser et renforcer le lien qu’elle entretient avec ses clients divers et variés en structurant sa transformation digitale.

Guillaume Pourquié nommé Data Privacy Officer

Précédemment Responsable de la Base de Données Donateur à Handicap International, Guillaume Pourquié rejoint GEM en 2010 en qualité de Responsable Informatique Décisionnelle et Qualité. En janvier 2018, ce sera sa candidature qui sera présentée à la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) en tant que Data Privacy Officer de GEM, comme le prévoit le RGPD.

L’opportunité de renforcer la confiance avec les clients

S’appuyant d’ores et déjà beaucoup sur la méthodologie du RGPD pour structurer et consolider la manière dont GEM aborde sa transformation digitale, Guillaume Pourquié confie : 

« Selon moi, le RGPD est assimilable à une sorte de passage à l’an 2000 pour les données personnelles. Un tel nouveau cadre légal va renforcer la confiance de nos clients envers la marque Grenoble Ecole de Management et donc, accompagner son développement à l’international. Ceci est donc une réelle opportunité pour notre école, dont les premiers bénéficiaires seront nos clients et l’ensemble de nos parties prenantes. »

Ce que prévoit le RGPD

  • Renforcement des droits des personnes de disposer de leurs données personnelles sur tout le territoire européen
  • Délégation de nouvelles responsabilités aux entreprises dans le traitement/transfert de leurs données, notamment dans la conception des nouveaux produits ou services qu’ils mettent en œuvre pour leur clients
  • Des sanctions exemplaires en cas de non-respect dudit règlement

Ainsi, le délégué à la protection des données, ou Data Privacy Officer en anglais, devient un véritablechef d’orchestre du traitement des données personnelles au sein de l’entreprise.