Vous êtes ici

La formation Data Aspergers : premier bilan

La formation Data Aspergers : premier bilan
Publié le
22 Septembre 2019

Début 2019, Grenoble Ecole de Management a initié la formation Data Aspergers, posant les jalons de l’insertion professionnelle de 28 étudiants, diagnostiqués Aspergers, formés aux métiers de la data. Depuis lors, nombre d’entreprises ont joué le jeu de l’intégration professionnelle, appuyée par des équipes pluridisciplinaires. Retour sur un dispositif de formation pilote en France, qui peaufine la technique et les habiletés sociales.

En janvier 2019, 28 étudiants, porteurs du syndrome d’Asperger, ont intégré la première promotion, visant l’obtention du certificat Data Aspergers.

L’objectif : développer des compétences pointues dans le champ pénurique des métiers de data analysts et développeurs. La formation, pionnière en France, est co-construite et dispensée en partenariat avec l’ENSIMAG, la grande école d’informatique et de mathématiques appliquées de Grenoble INP et par le Campus Numérique in The Alps.

« Aujourd’hui, sur 28 étudiants, plus d’une vingtaine sont en emploi, alors qu’ils ne l’étaient pas, relève Laurence Sirac, directrice du programme à Grenoble Ecole de Management, elle-même porteuse du syndrome d’Asperger. Des entreprises et des organisations, aux besoins d’algorithmes puissants, comme le CEA Grenoble, Schneider Electric, Ubisoft, SAP, Altran Technologies, Modis, Véolia… Ainsi que des start-up, telles Diabeloop, Qapa… et la Ville de Grenoble, se sont investies dans le recrutement de ces profils techniques de haut niveau. »

Une formation portée par des équipes pluridisciplinaires

Le cursus Data Aspergers capitalise sur l’expérience du mastère spécialisé Big Data de GEM. Le programme de formation comprend une formation technique en ligne de six mois, dispensée par des enseignants de Grenoble INP et du Campus Numérique in The Alps. Elle se poursuit à GEM, pendant plusieurs semaines, pour forger les habiletés sociales (communication inter-personnelle, affirmation de soi…).

En effet, le cursus a été construit et est animé avec l’aide de professionnels (médecins psychiatres, neuropsychologues, psychologues cliniciens…), spécialisés dans le diagnostic et l’accompagnement des personnes Asperger.

Des formateurs, spécialisés dans l’accompagnement de ce public spécifique, ont accompagné les stagiaires tout au long de l’apprentissage. Un job-coach certifié a ensuite assuré un suivi dans leur recherche d’emploi et lors de la période d’insertion en entreprise, ainsi que la formation des équipes aux spécificités de ce syndrome, qui ont accueilli l'étudiant en entreprise. « L’ambition de ce programme est aussi de lever les freins face à l’autisme. Le fait qu’il y ait une personne dédiée à l’accompagnement en entreprise est rassurant, et cela fonctionne, » note Laurence Sirac.

Un premier bilan contrasté, mais prometteur

« Certaines recrues présentent un profil plus complexe, pondère Laurence Sirac. Des difficultés ont porté sur la fatigabilité. Des étudiants n’ont pas réussi à conduire la formation technique jusqu’au bout, et d’autres ont échoué sur le volet de l’insertion en entreprise. Au total, l’on note sept abandons sur 28 recrues. Mais au plan sociétal, les résultats sont très satisfaisants au vu de l’objectif, très ambitieux ! »

Cette première promotion est en effet constituée d’étudiants, dont les profils d’âges vont de 18 à 47 ans, de niveau BAC à BAC + 5… Mais aussi de candidats sans Baccalauréat. Pour illustration, la plupart des recrues étaient sans emploi, du fait des freins inhérents aux habiletés sociales. « Pourtant, les compétences de certains étudiants, titulaires d’à peine un BAC + 3, inscrits à Pôle Emploi depuis 2015, dépassent les capacités cognitives d’étudiants qui sont à l’Ensimag, selon un formateur qui travaille à Grenoble INP, relève Laurence Sirac. Un autre étudiant, actuellement en stage au sein d’un laboratoire de l’école d’ingénieurs, pourrait aisément rejoindre le MS Big Data (BAC + 6). Et c’est un candidat non titulaire du BAC ! De même, un étudiant, recruté par Modis, s’est littéralement transformé entre octobre et juin 2019 à l’issue de la formation ! »

Cet automne augure la seconde promotion du certificat Data Aspergers. « Les premiers recrutements et de premières rencontres avec les entreprises sont d’ores et déjà prévus. L’enjeu est de présenter le contenu du programme et l’accompagnement spécifique qui est délivré sur les habilités sociales. Les cours se dérouleront de janvier jusqu’en juin. Suivront ensuite les étapes d’intégration et de collaboration au sein des entreprises. Si les entreprises sont intéressées, nous les attendons ! » conclut Laurence Sirac.

Une formation Grande école gratuite

La Région Auvergne-Rhône-Alpes exonère les candidats au certificat Data Aspergers de toute contribution financière. Mieux, les étudiants, durant leur cursus, sont rémunérés par la Région à hauteur de 650 à 1 850 €, s’ils ont déjà travaillé deux ans. Grenoble Ecole de Management et cinq entreprises partenaires – Modis, Altran Technologies, SAP, Véolia et Ubisoft – financent le cursus d’enseignements, via la Fondation GEM, School for Business and for Society.

Cela pourrait vous intéresser