Vous êtes ici

Formation Datasperger : Une première année riche et inspirante pour Modis

Publié le
21 Octobre 2019

Parrain-fondateur de la formation Datasperger, Modis est engagé pour 3 ans dans ce que l’entreprise qualifie de « Belle aventure ». Cette société, leader mondial du conseil en services numériques, ingénierie et sciences de la vie, a proposé trois stages à l’issu desquels, deux étudiants ont été recrutés en CDI. A la faveur de cette première expérience, des leviers-clés ont été identifiés lors des comités stratégiques afin d’améliorer le cursus 2020.

Faire un don en ligne

Former des personnes porteuses du syndrome d’Asperger aux métiers du développement web et de l‘analyse des données : c’était l’audacieux pari du programme Datasperger lancé début 2019 par GEM. Dix mois plus tard, la société Modis, premier mécène de ce cursus hors normes, exprime sa satisfaction.

Une démarche d’inclusion réussie…

«  Chez Modis le sujet a enthousiasmé à la fois les responsables opérationnels et les équipes R.H » rappelle Gaëtan Marescaux, responsable Handicap, Diversité et RSE. « Le projet Datasperger  était en synergie avec notre démarche volontariste d’inclusion et la réalité du marché de l’emploi, pénurique sur les profils « data ». Pour Modis, cette solution associe à la fois, performance économique et performance sociale, tout en étant porteur de sens. » 

Marie Fritsch, recruitement manager - pour Auvergne – Rhône-Alpes, exprime elle aussi la fierté des équipes de s’être impliquées dans le projet : « Nous avons accueilli trois étudiants en stage puis proposé à eux d’entre eux un CDI. Leurs managers ont apprécié leur capacité d’adaptation et les efforts réalisés sur leur performance d’habiletés sociales.»

…Mais une intégration en entreprise à préparer en amont

Principal enseignement de la première promo : l’intégration des étudiants dans leur future entreprise doit être amorcée plus en amont. Souvent en effet, le syndrome d’Asperger s’accompagne de difficultés dans les interactions sociales. Travailler en collectif, échanger avec des clients, évoluer dans un environnement parfois bruyant ne va pas forcément de soi.  

« Nous en avions conscience, et c’est pourquoi la mission Handicap et les équipes RH et opérationnelles ont maintenu le lien, tout au long du cursus, avec GEM et les étudiants. souligne Gaëtan Marescaux. Nous les avons invités chez Modis au cours d’une journée afin de que les étudiants rencontrent leur futurs collègues et managers. Afin de faciliter l’intégration, Christine Althuser (Job Coach mandatée par GEM) a  supervisé les aménagements de postes qui étaient nécessaires. C’est la partie la plus visible de sa mission, mais son rôle consiste également à être disponible pour les managers et les éclairer sur d’éventuelles difficultés qu’ils pourraient rencontrés. La présence du coach est un des gages du succès du programme  et un aspect différenciant»   

Au terme de la première année, Modis a également émis plusieurs suggestions pour la formation 2020. Le contenu des cours devra accorder davantage de place aux langages backend et à l’informatique embarquée. Le recrutement gagnerait à être élargi à d’autres régions, par exemple Lille, Paris, Nantes et Strasbourg. « Certains étudiants sont peu mobiles, notamment parce qu’ils gardent un lien fort avec leur famille, alors que nous cherchons des compétences partout en France » explique Marie Fritsch. « Pour ce faire, les équipes de recrutement vont intensifier leurs échanges avec les structures publiques spécialisées (CAP Emploi, Agefiph) dans les régions ciblées. Autre piste : nous allons organiser plusieurs « vis ma vie » entre les étudiants et les équipes de Modis».

Et instaurer un cercle vertueux

Enfin, Modis propose une idée innovante : embarquer ses clients dans l’aventure,  afin de renforcer le nombre de missions potentielles. Tout simplement : plus il y aura d’entreprises sensibilisées à cette cause, plus il y aura de missions adaptées aux personnes autistes asperger. Cela s’inscrit aussi dans la valorisation des engagements RSE des entreprises clientes de Modis.

« Nous avons déjà parlé de Datasperger à nos clients, beaucoup sont engagés en matière de handicap et l’accueil est très favorable, se réjouit Gaëtan Marescaux. S’ils jouent le jeu, voire s’ils deviennent eux-mêmes mécènes du cursus, nous alimenterons un cercle vertueux d’évolution des mentalités. »

 

Cela pourrait vous intéresser