Vous êtes ici

Fake news : les étudiants piégés par leur école pour la rentrée

rentree 2018 : grenoble ecole de management met ses etudiants au defi
Publié le
13 Septembre 2019

Ce vendredi 13 septembre, Grenoble Ecole de Management a joué une « sacrée blague » aux 700 nouveaux étudiants du Programme Grande Ecole. Dans le cadre du Défi de la rentrée 2019 et à partir d’un certain nombre de données personnelles, l’Ecole leur a révélé leur profil d’apprentissage et prédit leur début de carrière, volontairement marqués « succès » ou « échec ». Le pot aux roses n’a été révélé qu’en fin de journée. Le but : faire prendre conscience aux étudiants que leurs données personnelles peuvent être utilisées à bon ou à mauvais escient.

Fausses prédictions pour vraie prise de conscience

« L’idée était de confronter les étudiants aux promesses et aux dérives possibles de la technologie. A partir de données personnelles réelles fournies par les étudiants et de données complétement fantaisistes, nous avons dressé deux faux portraits pour chaque étudiant : un profil qui leur disait s’ils avaient besoin de soutien ou non dans les apprentissages (et qui donnait accès ou non à des privilèges - accès aux stages, parcours internationaux…-), et un profil prédictif sur leur début de carrière plus ou moins favorable. Les réactions ont été vives et même parfois violentes. Nous avons donc atteint notre but : déconstruire la machine pour créer la vigilance et la conscience de ce à quoi peuvent servir leurs données personnelles » explique Lionel Strub, professeur et co-organisateur du défi de la rentrée 2019 à GEM.

Un défi de la rentrée entierement revu et modifié

Cette première journée de rentrée à GEM s’est inscrite dans le cadre d’une version entièrement revue et modifiée du « Défi de la rentrée » créé l’an dernier.

« Du 13 au 26 septembre, les étudiants de première année du Programme Grande Ecole débattront autour de 6 grands enjeux sociétaux et environnementaux déclinés en 18 controverses et liés aux grands défis du management de la technologie » raconte Ivan Laurens, professeur et co-organisateur du défi de la rentrée 2019 à GEM.

Parmi les exemples de sujets possibles : des vêtements made in France, nécessité ou punition ? L’eau est-elle un produit de consommation comme un autre ? "Blablacariser" sa consommation, vrai ou faux-ami ? L'agriculture urbaine, nécessité ou gadget hipster ? La voiture autonome, véritable solution technologique ou miroir aux alouettes ?

« Les étudiants présenteront leur vision éclairée et critique de chacun des défis à un public de chefs d’entreprise, d’enseignants, d’acteurs de la société civile… C’est en adoptant une telle attitude qu’ils seront forts d’une culture informationnelle citoyenne personnelle et raisonnée. Celle-ci leur permettra de prendre part aux débats sociétaux avec plus de pertinence pour agir favorablement sur le monde » conclut Ivan Laurens.

Cela fait écho à l’engagement de GEM en faveur de 4 causes : éducation pour tous, égalité femmes-hommes, paix économique, consommation responsable & changement climatique. 

Cela pourrait vous intéresser