Toutes les actualités
24 nov 2017

ENTRETIEN AVEC PWC - GEM CONSEIL BOOTCAMP 2017


Thibaud Lavalard
Data Analyst chez PWC 

GEM MSE 2017 - GEM ESC 2014
 

Thibaud Lavalard a suivi le parcours grande école puis a fait une césure en audit et contrôle de gestion à Paris. Il poursuit ensuite avec le mastère spécialisé entrepreneurs en dernière année.

A la sortie de l’école, après un stage de fin d’étude à Hong-Kong, il fait 3 ans d’audit financier chez PWC puis intègre l’équipe Data Analytics. Il poursuit parallèlement ses études, car il a fait sa rentrée à l’école 42 en novembre 2017.

Son métier de data analyst consiste à analyser des données, à les exploiter afin d’en faire ressortir une valeur ajoutée. Il travaille autant avec des clients, pour des missions de conseil, qu’avec des auditeurs, afin d’améliorer leurs méthodes de travail.

Thibaud Lavalard a toujours la volonté de créer son entreprise dans le futur. Cependant, il part du principe qu'autant il y a 50 ans si on savait vendre quelque chose on pouvait monter sa boîte, qu’il y a 30 ans si on savait vendre quelque chose et gérer les aspects financiers on pouvait monter ta boîte. Et qu’aujourd'hui, il faut en plus, de cela maîtriser tout ce qui est IT. Pour résumé, il faut "Etre un bon commercial, un bon financier et maintenant un bon geek".

C'est pour cela qu’il a fait un peu d'audit financier et qu'aujourd’hui il est data analyst. Son objectif derrière c'est toujours d'être entrepreneur !

Cela apporte de la rigueur et permet d’acquérir des automatismes qui sont conservés par la suite. Cela permet aussi d’acquérir une grande adaptabilité car, toutes les semaines, on change de mission, d'équipes et on voyage beaucoup. On apprend à s'adapter à un environnement en constante évolution. Enfin, on acquiert des compétences importantes sur les aspects financiers. 

Nos générations évoluent tellement vite qu'il faut qu'on continue à se former, selon Thibaud. Il ne faut pas considérer qu'en sortant de l'école on est prêt et on va pouvoir faire notre carrière pendant 40 ans sur la base de ce qu'on a appris en 3 ou 4 ans. C'est notamment pour cela que Thibaud a cherché à continuer à se former et a intégré l'école 42.

A GEM, on fait de la MQAD, de la bureautique, etc. Et il suffirait seulement qu'on apprenne aux étudiants un peu de SQL, de data visualisation, de programmation et demain ils pourraient acquérir une double compétence, relate Thibaud. En plus, il fait remarquer que cela colle bien au positionnement de GEM qui se veut une école innovante et à la pointe de la technologie. 

Entretien réalisaé par Victoir Loiseau, 2e année Programme Grande Ecole