Vous êtes ici

Baromètre du Marché de l’Énergie Été 2018

l’état des technologies de stockage de l’énergie en France
Publié le
05 Juillet 2018

Cette édition de l’été 2018 du Baromètre du marché de l’énergie de Grenoble École de Management (GEM) explore l’avis des experts français de l’énergie sur l’état des technologies de stockage de l’énergie en France. Les experts ont également été interrogés sur les économies d’énergie et la rénovation thermique des bâtiments en France.

Contribuer au baromètre

 

Rapport #10 - Été 2018

Équipe projet

Joachim Schleich (coordinateur), Mickaël BuffartMark OlsthoornFakher OmezzineSwaroop RaoCarine Sebi

Télécharger l'intégralité de l'étude en PDF

 

Les principaux résultats

  • La flexibilité de la demande électrique du secteur industrie est considérée comme la technologie de flexibilité la plus importante à court terme.
  • L'augmentation de la capacité de stockage de l'électricité en France est jugée nécessaire pour les 20 prochaines années.
  • Les experts pensent que les coûts élevés d'investissement sont le principal obstacle à la capacité de stockage d'électricité.
  • De toutes les options de stockage, les batteries fourniront certainement la plus grande augmentation de capacité de stockage.
  • Le parc de bâtiments résidentiels est certainement le secteur qui contribuera le plus à atteindre les objectifs de transition énergétique français.
  • La règlementation et les aides financières proposées par le gouvernement ou les fournisseurs d'énergie sont les principaux moteurs de la rénovation thermique dans les bâtiments.
  • L'objectif des 500,000 rénovations annuelles fixés dans le cadre du Plan de Rénovation Énergétique des bâtiments ne sera probablement pas atteint.
  • Une approche par étapes pour la rénovation devrait être mise en avant par le gouvernement.

Cela pourrait vous intéresser

Baromètre du Marché de l’Énergie Été 2018 | Actualités | Grenoble Ecole de Management

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.