Stages en entreprise : le succès passe par l’accueil

Stages en entreprise : le succès passe par l’accueilUn étudiant en stage, c'est une ressource supplémentaire et un regard neuf sur l'entreprise. L'accueil qui lui est réservé joue un rôle-clé dans son intégration. Nos conseils pour la réussir


1. Informez l'équipe de l'arrivée du stagiaire

Contact

Rikke Smedebol  

Quand il pousse la porte de votre entreprise pour la première fois, l’étudiant espère être accueilli, voire attendu. Si personne n’est au courant, s’il entend « encore un stagiaire ! », s’il n’a ni bureau, ni ordinateur, ni téléphone, les choses commencent mal.

Cela semble évident mais les cas d’étudiants qui « débarquent » ne sont pas si rares : il suffit d’une maladie, d’une absence ou d’une consigne mal transmise. Veillez-y !

2. Consacrez-lui du temps

Tout étudiant de l’Ecole vient travailler, pas observer. Prenez du temps le jour de son arrivée pour lui donner des points de repère : présentation de l’entreprise et des membres de l’équipe, visite des locaux, accès à l’intranet, et aux documents commerciaux, prise en main des outils informatiques et bureautiques… Il n’aura pas à déranger inutilement ses collègues les jours suivants.

3. Faites un point sur sa mission

La mission du stagiaire est décrite dans sa convention de stage. Mais assurez-vous que vous en partagez la même lecture.

Le maître de stage doit refaire un point complet avec l’étudiant : la mission correspond-elle à son niveau de compétences ? Est-elle bien claire ? Quels seront les livrables, les jalons, les critères d’évaluation ? Si une difficulté surgit, il est encore temps de solliciter le tuteur Ecole pour recadrer.

4. Valorisez son rôle auprès de l’équipe

Le stage se passera mieux si les membres de l’équipe savent se rendre disponibles pour l’étudiant. Expliquez-leur le contenu de sa mission et sa contribution aux objectifs du moment. Surtout s’il prend en charge un dossier que personne n’a le temps de traiter !

Encouragez les uns et les autres à lui donner du feed-back sur son travail, son comportement, sa relation à l’autre : il s’intégrera mieux.

Les étudiants de Grenoble Ecole de Management totalisent plus de 2000 stages par an. Les plus réussis  sont ceux pendant lesquels le stagiaire sent qu’on lui fait confiance.

5. Fixez un rythme de reporting adapté

Un reporting par jour, c’est trop : le stagiaire se sent « fliqué ». Un par trimestre, ce n’est pas assez : il se sent abandonné. Trouvez le bon rythme, adapté à la durée du stage et à son sujet, et respectez-le. En tout état de cause, prévoyez un premier rendez-vous après 15 jours maximum.

Si le stagiaire risque de buter fréquemment sur des questions bloquantes, trouvez une personne ressource dans son entourage pour ne pas freiner son travail.

6. Crises : n’attendez pas pour solliciter l’Ecole

Incompréhensions et difficultés relationnelles peuvent survenir au cours du stage. Ne fermez pas les yeux si une situation ne vous convient pas. Et n’attendez pas un conflit ouvert pour alerter le tuteur Ecole : faites-le intervenir dès les premières inquiétudes.

Un stage mal démarré mais vite recadré peut repartir sur d’excellentes bases et se terminer à la satisfaction de toutes les parties.

E-commerce : des étudiants grenoblois se penchent sur les Galeries Lafayette« Quel type de présentation produit rendrait le shopping en ligne aussi facile qu'en magasin ? » Pendant une année scolaire, la question a servi de cas fil rouge aux étudiants grenoblois de  l'Advanced Master's in Internet Strategy & Web Management. Ils y ont consacré, mises bout à bout, plusieurs semaines de travail.


La présentation des produits, un puissant levier d'achat

Le sujet avait été proposé par les équipes de  Franck Zayan, directeur e-commerce des Galeries Lafayette, pour qui il s'agissait d'un thème central : « sur un site de e-commerce, la présentation des produits est un levier très important de l'acte d'achat. Nous avons jugé intéressant de mobiliser des étudiants représentatifs des profils que nous recrutons. »

Les élèves du Master ont réalisé un benchmarking des sites concurrents, puis identifié et évalué des pistes d'amélioration. Ils étaient épaulés, côté client, par un interlocuteur de l'équipe e-commerce de Galeries Lafayette. « Il faut traiter une telle collaboration comme un projet à part entière, en y consacrant du temps et des ressources. »

« Une solution pragmatique qui ouvre une perspective de business »

Pour Franck Zayan, l'alternative aurait été de solliciter un prestataire spécialisé ou de mobiliser des ressources internes. Il n'en pas a eu besoin : « les étudiants ont présenté une démarche structurée, mature et complète. Un travail professionnel, autour d'une solution pragmatique qui ouvre une perspective de business. ».

La présentation des différentes tailles, clé de la demande, a fait l'objet de changements déjà visibles pour l'internaute. En parallèle, la qualité des mannequins virtuels a été améliorée. « Les groupes ont poussé des pistes que nous n'avions pas creusées. Même s'ils n'avaient pas la maturité de nos équipes, ils nous ont fait gagner beaucoup de temps » estime Franck Zayan.

Crédits photo : Thinkstock