Les cles pour reussir sa levee de fonds

fonds Toutes les entreprises, starts up, PME et grands groupes, peuvent être amenées un jour à faire un tour de table pour obtenir une levée de fonds. Ce qui fait souvent la différence pour réussir : la capacité à convaincre ses auditeurs en leur donnant envie de participer à l'aventure. Explications de Michel Albouy, professeur de finance à Grenoble Ecole de Management.


Convaincre et faire rêver

Contact

Michel Albouy 04 76 70 61 63

 

Celui qui va demander des capitaux pour financer un projet doit avant tout convaincre les futurs actionnaires. Il doit leur donner envie de participer à son aventure. « Pour y parvenir, il faut appliquer une démarche inverse que celle adoptée face à un banquier, qui cherche avant tout des garanties. Difficile par exemple de financer un programme de R&D avec un crédit… C'est le rôle des capitaux propres de financer des projets risqués ; les investisseurs le savent et sont prêts à en prendre le risque si le projet leur plait », précise Michel Albouy. Donc, l'essentiel se joue ailleurs. Ainsi, les chiffres seront utilisés plutôt en back up, car ils ne font pas rêver. Beaucoup se joue dans la force de conviction du porteur du projet.

Savoir pitcher

Pour être convaincant, il faut d'abord croire en son projet. Certes. Mais, il faut ensuite savoir le vendre. Pour cela, il faut pouvoir le raconter. Il existe différentes manières de présenter un projet. Le strorytelling représente un outil intéressant, mais ne fera pas tout. La sincérité reste une des clés d'une bonne présentation. « Ensuite, il est intéressant de pouvoir pitcher sa demande dans différents formats », souligne Michel Albouy. En 2 minutes pour aller à l'essentiel, ce qui pourra servir par ailleurs, être réutilisé en communication digitale, par exemple, en 10 minutes pour développer davantage, et en 30 minutes pour aller au fond et répondre aux questions de ceux qui seront les plus intéressés.

Bien s'entourer

Lorsque les porteurs d'un projet ne sont pas de grands communicants ou de bons commerciaux, ils ne doivent pas hésiter à s'entourer de personnes qui pourront appuyer leur présentation pour la rendre plus convaincante. « C'est souvent le cas des ingénieurs qui développent des idées innovantes et passionnantes, mais qui ne savent pas toujours les rendre attractives », commente Michel Albouy.

A retenir

  • Croire en soi pour gagner la confiance des actionnaires
  • Oser voir grand pour valoriser son projet un maximum
  • Rester déterminé malgré les premiers refus