Financer sa formation

Nous avons tous accès à des aides et à des financements qui facilitent la concrétisation de nos projets de formation : salariés en CDI ou en CDD, demandeurs d’emploi …
 
Si vous êtes salarié, parlez-en d’abord dans votre entreprise : votre responsable et votre DRH peuvent vous aider à préciser votre projet et à envisager sa mise en œuvre : modalités, aménagement de l’activité professionnelle, financement.

Congé Individuel de Formation (CIF)

Le CIF permet de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix.

 
Le salarié peut bénéficier, également sous certaines conditions, d’une prise en charge de sa rémunération et des frais liés au congé de la part de l’organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF (OPACIF) ou encore d’organismes dont la compétence est limitée à une entreprise ou un groupe d’entreprises (AGECIF).
 
Le FONGECIF est susceptible de prendre en charge, dans l’ordre de priorité :
 
  • la rémunération ;
  • le coût de la formation ;
  • les frais de transport ;
  • les frais d’hébergement.
Qui peut en bénéficier ?
 
Tout salarié en CDD, ou demandeur d’emploi à l’issue d’un CDD : s’il peut justifier de 24 mois d’activité professionnelle dans les 5 dernières années, dont 4 mois en CDD, consécutifs ou non, dans les 12 derniers mois.
Obligation de démarrer la formation dans les 12 mois suivant le CDD ayant ouvert les droits.
Conditions d'accès pour demandeurs d'emploi ou salariés en CDD.
 

Plus d’informations sur le site du ministère du travail
 


Périodes de professionnalisation

Ces périodes ont pour objet de favoriser, par des actions de formation alternant enseignements théoriques et pratiques, le maintien dans l’emploi des salariés en contrat à durée indéterminée.

 
 
Sont concernés les salariés :
 
  • qui comptent 20 ans d’activité professionnelle
  • ou qui sont âgés d’au moins 45 ans
  • qui disposent d’une ancienneté minimum d’un an dans la dernière entreprise qui les emploie
  • dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies et de l’organisation du travail.
 
Les salariés qui disposent d’une ancienneté d’au moins un an dans leur entreprise peuvent bénéficier d’une période de professionnalisation, sous réserve de vérifier certaines conditions d’ancienneté, d’âge ou de qualification, à approfondir avec leur employeur

Les actions de formation effectuées dans le cadre de la période de professionnalisation se déroulent en principe pendant le temps de travail.

 
Elles peuvent aussi se dérouler, pour tout ou partie, en dehors du temps de travail, à l’initiative :
 
  • du salarié dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF) ;
  • de l’employeur, avec l’accord écrit du salarié, dans le cadre du plan de formation.
 
 

Droit Individuel à la Formation (DIF)

Le DIF permet à tout salarié de se constituer un crédit d’heures de formation de 20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures.
 
L’initiative d’utiliser les droits à formation ainsi acquis appartient au salarié, mais la mise en œuvre du DIF requiert l’accord de l’employeur sur le choix de l’action de formation.
 
La formation a lieu hors du temps de travail sauf disposition conventionnelle contraire ; elle est prise en charge par l’employeur selon des modalités particulières.
 

Contrat de professionnalisation

Il s’adresse à tous les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus et aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus.

 
 
Il leur permet d’acquérir une qualification professionnelle et de favoriser leur insertion ou réinsertion professionnelle.
 
Les bénéficiaires âgés de 16 à 25 ans révolus sont rémunérés en pourcentage du Smic selon leur âge et leur niveau de formation.
Les salariés âgés de 26 ans et plus perçoivent une rémunération qui ne peut être ni inférieure au SMIC ni à 85 % du salaire minimum conventionnel. 
 
Des aides incitatives à la reprise d’emploi dans le cadre d’un contrat de professionnalisation peuvent être versées par l’Assédic.
 
 
 

Contact

Brigitte Henni
Département Formation Complémentaire
04 76 70 64 62 


Le site du FONGECIF


Comment trouver mon OPCA ?