Toutes les actualités
07 avr 2014

Nouveau programme de recherche ANR : l'impact des technologies numériques sur les business models

Comment tirer profit des technologies numériques pour améliorer l'efficacité des modèles d'affaires des entreprises ? C'est ce que l'équipe de recherche Business Model Reconfiguration de Grenoble Ecole de Management et ses partenaires vont étudier pendant les trois prochaines années, grâce à un financement de l'Agence Nationale de la Recherche.

Question centrale de la création d’entreprise ou d’activité, le Business Model change avec le temps, l’évolution des marchés et des produits, et subit de plus en plus l’influence des technologies numériques.
Cette influence constitue le principal objet d’étude de l’équipe de recherche Business Model Reconfiguration (BMR), coordinatrice du projet Better Business Models.
Ce programme, financé par l’Agence Nationale de la Recherche à hauteur de 322 662€ va permettre à l’équipe BMR et à ses partenaires, d’explorer le sujet pendant trois ans, dans deux secteurs particulièrement impactés par les technologies numériques : la santé et les industries créatives digitales.

Ensemble, les partenaires du projet développeront de nouvelles connaissances selon trois axes : 

  • Les formes d’organisation qui permettent le mieux aux entreprises de tirer profit des technologies digitales pour faire évoluer efficacement leurs pratiques et leurs business models
  • L’évolution de ces formes d’organisation avec le temps, les secteurs d’activité et la place de l’entreprise (nouvel entrant dans le secteur ou firme en place),
  • La façon dont les entreprises peuvent développer et mettre en œuvre de meilleurs business models.

Le projet prévoit en outre des actions de formation et de d’accompagnement des entreprises afin de s’assurer de la dissémination de ses résultats.

Références complètes 

« Vers de meilleurs business models dans les secteurs de la santé et des industries créatives digitales grâce aux technologies numériques » - Projet Better Business Models, financé dans le cadre de l’appel à Projet Société Innovante conduit  en 2013 par l’Agence Nationale de la Recherche