Toutes les actualités
21 déc 2011

Les étudiants de GEM testent les méthodes d’analyse de la CIA

Dans le cadre de leur cours, 26 étudiants Mastère Spécialisé Management des Entreprises de Biotechnologies de Grenoble Ecole de Management ont pu tester - et c’est une première en Europe – un logiciel d’analyse du renseignement développé par des vétérans de la CIA.
Objectif : lever le voile sur l’avenir du marché des entreprises de biotechnologies.

 

Pas de nœud papillon, ni de cheveux gominés à la James Bond : les étudiants de GEM n’ont pas troqué leur jean contre une panoplie d’agent secret… Mais une vingtaine d’entre eux ont pu bêta-tester un outil exceptionnel dans le cadre d’un cours dispensé par Edward Roche, professeur « visiting » de la Columbia University (New York) : le logiciel TeamACH (TM).

Créé par l’entreprise américaine Globalytica LLC, ce logiciel est fondé sur les techniques d’analyse développées par la très célèbre Central Intelligence Agency (CIA). Selon son fondateur, Randolph Pherson, qui a travaillé pendant 28 ans pour la CIA,
Nombreuses sont aujourd’hui les techniques utilisées dans un cadre gouvernemental ou militaire qui peuvent être appliquées au monde de l’entreprise. C’est la première fois que ce logiciel sophistiqué est utilisé hors du territoire américain. GEM est la seule école à ce jour hors USA à avoir proposé cette technologie analytique à ses étudiants le temps d’un cours. »

L’expertise reconnue de GEM en Management de la Technologie et plus spécifiquement en management des entreprises de biotechnologies au cours des 10 dernières années, est en effet un terreau idéal pour anticiper avec ce logiciel les enjeux de cette industrie en pleine expansion.

Quelles questions peuvent-elles être analysées par un logiciel ?

Essentiellement celle liées aux problématiques long terme : tendances lourdes, marchés, concurrence, technologies.
Pourquoi telle entreprise sera leader dans 20 ans ? Quelle est l’entreprise la plus pertinente pour se lancer sur un marché donné ? Quelle technologie fera la différence en termes de stratégie ? Etc…

Mais que l’on ne s’y trompe pas : le logiciel sert uniquement d’aide à la pensée analytique. Ce sont les étudiants réfléchissent : ils collectent les « preuves », ils détectent les signaux faibles actuels sur les marchés et émettent des hypothèses. Toute cette information est ensuite intégrée dans le logiciel, qui possède lui-même une quantité de données entrées par les autres utilisateurs. Au final, les hypothèses sont priorisées et la tendance est donnée.

Nous formons des étudiants qui possèdent déjà un important background scientifique auxquels nous apportons des compétences en matière de management stratégique, de technologie, et d’innovation. Il est essentiel pour nous de les familiariser aux techniques analytiques les plus avancées, et notamment l’utilisation de logiciels de pointe, dont ils pourront ensuite faire bénéficier les entreprises, une fois diplômés », conclut Arsia AMIR-ASLANI, professeur et responsable des enseignements en management des biotechnologies.