Toutes les actualités
16 mai 2012

Innovation subversive : le nouveau modèle dominant ?

C'est la thèse que Vincent Mangematin, professeur à Grenoble Ecole de Management, présentera à ses collègues chercheurs venus du monde entier du 23 au 25 mai 2012 à Grenoble, lors de la Conférence R&D Management qui se tient cette année à Grenoble Ecole de Management.

Selon lui, un nouveau modèle d'innovation émerge dans le paysage économique mondial : l'innovation "subversive". Elle se traduit par la mobilisation des usagers pour innover et créer de nouveaux business models, qui remettent en cause les équilibres et les rapports de force existants et instaurent de nouvelles règles déstabilisant totalement les marchés traditionnels : monde de la musique, de la photographie, de la médecine traditionnelle, du logiciel. Les exemples sont nombreux et ont tous pour dénominateur commun la conjonction de trois facteurs.

Le premier se situe dans la nature même du marché concerné qui, arrivé à maturation, procure à ses acteurs économiques majeurs des revenus très importants. Seconde caractéristique qui rend l'innovation subversive possible : l'arrivée de nouvelles technologies révolutionnaires qui sont accessibles à tous. Enfin, dernière condition préalable : une prise de pouvoirs des utilisateurs qui s'emparent des technologies et s'allient avec de nouveaux acteurs économiques pour contourner les entreprises phares du marché.

" L'innovation subversive prend sa source dans le mouvement californien des années 70 mais a pris son envol très récemment, après les années 2000. Contrairement à l'innovation technologique qui a permis pendant 50 ans le développement de technologies génériques issues des laboratoires de recherche, l'innovation subversive est une innovation centrée sur les utilisateurs, qui contourne les pouvoirs établis et remet en cause les logiques dominantes. Dans les 20 prochaines années, c'est ce type d'innovation qu'il nous faut favoriser si nous voulons que la France et l'Europe gardent une place dans la course économique mondiale", conclut Vincent Mangematin.

Conférence R&D Management

La thèse de Vincent Mangematin sera l'une des contributions majeures présentée lors de la Conférence R&D Management, dont le thème principal sera "Comment les organisations peuvent-elles créer et capter de la valeur grâce au management de la R&D et de l'innovation ?". Évènement incontournable pour les chercheurs en sciences sociales du monde entier, cette conférence se déroulera du 23 au 25 mai 2012, à Grenoble Ecole de Management.

Au programme : des conférences, des ateliers, des présentations d'études de cas, des échanges et des débats sur de nombreuses thématiques liées aux R&D, management et à l'innovation. A noter, la présence d'éminents conférenciers pour éclairer les débats, citons : Armand Hatchuel, professeur aux Mines Paris Tech ; Oliver Gassmann, docteur de l'Université de Saint-Gallen ; William Stirling, expert scientifique Giant. Enfin, deux tables-rondes seront dédiées aux entreprises avec pour thèmes : « R&D et innovation dans le secteur de l'énergie » et « Innovation au 21e siècle : les nouveaux enjeux stratégiques pour les Top managers ».