Toutes les actualités
13 oct 2015

Gestion des imprévus liés à la dimension humaine : un nouveau serious game

Le 11 septembre 2015, les étudiants du Mastère Spécialisé (MS) Entrepreneurs de Grenoble Ecole de Management ont testé un nouveau mode d'enseignement de gestion des imprévus liés à la dimension humaine d'une organisation. En une journée, ils ont vécu 12 ans de la vie d'une start-up, devenue PME, avec son lot de succès, de problèmes et de surprises. Cette approche fait partie du GEM Learning Model, le nouveau modèle d'apprentissage de GEM.

La place de l’humain dans l’entreprise

« Vous êtes une start-up de 4 personnes. Vous venez de démarrer votre activité. Vous avez environ deux heures pour définir la place que vous accordez aux ressources humaines dans votre organisation (culture d’entreprise, modes de management et d’organisation, rôles de chacun, pacte d’associé, etc.) ». C’est ainsi que Ludivine CALAMEL, Professeur de GRH à GEM et créatrice du concept, débute son module de gestion des ressources humaines en mode serious game face à la quarantaine d’étudiants du programme. Le but : les faire réfléchir sur les bons réflexes à adopter (par quoi commencer, quelle est la place de l’humain dans le management d’une start-up, …) et anticiper les situations de crises.

De la gestion des imprévus

Mais ce jeu sérieux se complique encore un peu au fur et à mesure que le temps passe. Trois heures après le début du cours, les étudiants doivent se projeter 9 ans plus tard. La start-up est désormais passée à 50 personnes. D’autres contraintes font leur apparition et d’autres réflexions s’engagent. Et ainsi de suite. Il s’agit d’un « cas-tiroir ». C’est-à-dire qu’il comporte plusieurs variables et engendre des « mini-cas » à l’intérieur de l’exercice global (4 pour celui-ci). Ponctuellement pendant la durée du cours, un (ou plusieurs) nouvel acteur fera donc son apparition pour apporter un questionnement supplémentaire et pousser les étudiants à gérer des imprévus.

Parmi eux : Madeleine Chpak (responsable paie au service RH de GEM), Hanane Blanco (ancienne DRH chez Digimind), Clémentine Laurent (assistante RH chez Digimind), Sabrina Bonneton (Fonction Support).

Un cours peu banal, plébiscité par les étudiants. Parmi les réactions recueillies à la suite de l’expérience : « la mise en situation facilite l'apprentissage. Cela aide à se projeter dans une situation concrète. On s'identifie au personnage et on réalise l'importance du sujet » ou « L'étudiant est dans une zone d'inconfort qui l'amène à la réflexion ainsi qu’à un travail et à une implication plus intense ».