Toutes les actualités
29 jan 2013

GEM court le Vendée Globe virtuellement

Les premiers skippers du Vendée Globe posent les pieds sur terre après deux mois et demi de navigation. Pendant ce temps, une équipe de trois étudiants de Grenoble Ecole de Management (GEM) se trouvent à environ 7000 km de l’arrivée. Ils courent le Vendée Globe… mais virtuellement dans le cadre de leur mémoire de 3ème année. Explications.

Nicolas, Nils et Tanguy ont pris le départ du Vendée Globe virtuel, Virtual Regatta, le 10 novembre 2012 à bord du « GEMboat », aux côtés de plus de 400 000 participants. Ces étudiants de 3ème année du Programme Grande Ecole de GEM réalisent un tour du monde en ligne. Plusieurs fois dans la journée, ils changent le cap, règlent leurs voiles et définissent des stratégies.

L’originalité : ils jouent dans le cadre de leur mémoire de fin d’année ! « Cette expérience leur permettra de comprendre les motivations des joueurs. Pourquoi des centaines de milliers de personnes consacrent chaque jour et plusieurs fois par jour du temps à jouer à un jeu sans incitation financière ? Est-il possible de s’appuyer sur les mêmes mécanismes pour développer l’innovation dans les entreprises ou pour motiver des équipes par exemple ? Ils analyseront leurs résultats grâce à une approche nethnographique (ethnographie du web). Ils en tireront des applications managériales pour le marketing, la stratégie, …» explique Hélène Michel, professeur à Grenoble Ecole de Management, spécialiste des serious games.

Et la stratégie débute dès la 1ère minute : « Journal de bord - 11 Novembre 2012, 2ème jour : Ne pas oublier de jouer ! Nicolas et moi (Tanguy) avons oublié de revenir sur le jeu dans la journée... heureusement Nils nous remet dans la course mais nous avons perdu du temps et les premiers ont déjà pris de l’avance. Il va falloir s’habituer à avoir un œil sur la course plus régulièrement pour être plus réactifs si nous ne voulons pas finir dans les choux ».

A travers leur journal de bord, les étudiants notent quotidiennement le bilan de leur journée, leur stratégie de navigation, l’impact sur leur comportement et le comportement des autres joueurs : « Journal de bord - 7 janvier : Il est assez impressionnant je dois dire après ce revers subi par notre navire [passage d’une porte manquée pendant les fêtes qui nous a obligé à faire demi-tour] de constater à quel point les autres joueurs ont fait preuve d’assiduité en particulier pendant les fêtes: […]. Journal de bord - 15 janvier : Je pense qu’il y a effectivement un élément de motivation important dans le classement car on voit que la bataille fait rage parmi les navires de tête. En revanche le reste de la course semble résigné et donc ne plus se soucier qu’à amener son bateau à bon port. ».

Alors que le premier skipper virtuel franchissait la ligne d’arrivée vendredi 25 janvier, nos trois étudiants étaient aux environs de la 170 000ème place (156 400 ème le mardi 29/01). Rendez-vous à leur arrivée, dans quelques jours, pour les premières conclusions sur les applications managériales de cette expérience.