Toutes les actualités
15 mar 2012

Former les dirigeants de 2030 - un Livre Blanc de Grenoble Ecole de Management

L’Ecole de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Grenoble signe, en partenariat avec 8 grandes entreprises et institutions françaises, un livre blanc dédié à la formation des futurs dirigeants.

Avec les témoignages de : ACCOR, Bouygues Telecom, Caisse des Dépôts, GE Energy, Groupe SEB, IBM, MINATEC et Schneider Electric

 

En cette période électorale chargée, Grenoble Ecole de Management a décidé d’apporter sa pierre à l’édifice en entamant un travail de réflexion et de propositions sur le thème de l’enseignement supérieur avec un objectif clair : comment former les dirigeants de 2030 ?

Plutôt que de proposer des mesures « paillettes » avec des effets d’annonce et aucune chance d’application dans une période de rigueur budgétaire, l’Ecole a choisi de proposer des axes de réflexion fondamentaux aux candidats à la Présidentielle et aux Législatives autour de six thématiques.

Originalité de la démarche, chacune de thématiques est parrainée par un grand témoin :

  1. Introduction (IBM)
  2. Orientation et suivi des étudiants (Accor)
  3. Concours : préparation et sélection (Bouygues Telecom)
  4. Financement et modèle économique des études (GE Energy) 
  5. Contenus pédagogiques et innovation (Groupe Seb)
  6. Compétition internationale et stratégies d’établissements (MINATEC)
  7. Compétitivité industrielle (Caisse des dépôts)
  8. Conclusion (Schneider Electric)

 
"Après avoir échangé avec différents experts et professionnels et en nous basant sur nos propres expériences, nous avons synthétisé nos travaux dans cet ouvrage, apolitique et a-dogmatique.

Il est le fruit d’une réflexion libre, osant sortir du cadre et apportant des solutions en dehors des sentiers battus. L’autre impératif de ce travail était d’ordre budgétaire. La crise que nous traversons et la nécessité de proposer des solutions « réalistes » ont guidé nos travaux.

Aussi, s’il est simple d’imaginer un monde idéal à grand renfort de dépenses, nous avons choisi de proposer un programme réaliste, à base de bon sens, fait de créativité et d’innovation. Pas d’investissement financier lourd, pas de dépenses hors propos : uniquement des mesures nécessitant au mieux une réorganisation de certaines de nos filières.

À la clé ? Un outil pour tous les acteurs de l’enseignement supérieur et de la sphère économique, visant à relever les défis de la mondialisation et de l’excellence en 2030.", explique Jean-François Fiorina, directeur de l’ESC Grenoble (Grenoble Ecole de Management).

Parmi les mesures proposées :
 

  • Permettre aux employeurs de nouer des contrats avec les étudiants pour financer tout ou partie de leur formation en échange d’un temps de collaboration garanti.
  • Personnaliser les disciplines du concours pour permettre à chaque étudiant de jouer avec tous ses atouts. 
  • Responsabiliser les étudiants en leur transférant la gestion de leur budget enseignement supérieur.
  • Donner aux étudiants les clés du monde de demain en leur apportant un solide bagage géopolitique ainsi que des enseignements et des expériences pratiques sur les enjeux de l’interculturel.