Toutes les actualités
18 fév 2016

Femmes et renouveau économique : Grenoble Ecole de Management et Le réseau Les Pionnières créent la Chaire « FERE »

Le renouveau économique fait partie des défis majeurs que doit relever la France au 21e Siècle. Les femmes peuvent y contribuer mais avec quel modèle entrepreneurial ? Comment les accompagner dans cette démarche ? Tel est l'objet de cette nouvelle Chaire « FERE : FEmmes et Renouveau Economique » créée par Grenoble Ecole de Management et le réseau Les Pionnières.

Cette chaire de recherche sera placée sous la responsabilité de Séverine Le Loarne, Professeur à Grenoble Ecole de Management et spécialiste de l’entrepreneuriat féminin et portée par Sandrine Franchini-Guichard, Déléguée générale du réseau Les Pionnières.

« Mieux comprendre pour mieux accompagner et voir se développer les femmes qui osent, qui entreprennent et créent ainsi de la valeur, des emplois et de la croissance. Voici l’ambition commune que nous portons avec Grenoble Ecole de Management au travers de cette Chaire FEmmes et Renouveau Economique » précise Sandrine Franchini-Guichard.
Le positionnement de cette chaire est inédit puisque qu’elle se focalisera sur le renouveau économique dont sont capables les femmes pour relever les défis du 21e Siècle.
Je travaille sur le thème de l’entrepreneuriat féminin depuis près de 10 ans. Je ne suis pas féministe mais au quotidien, sur le terrain, les témoignages que l’on me confie montrent que les femmes sont des acteurs de la société et qu’elles ont une grande place à jouer dans la transformation ou le renouveau économique de notre pays. Avec Le réseau Les Pionnières, nous travaillons ensemble depuis 2012. Nous avons un objectif commun celui du bien être individuel par le travail (celui des femmes mais pas seulement) parce que l’enjeu économique est réglé et parce que le territoire économique  est régénéré » détaille Séverine Le Loarne.

La Fondation de la Chaire sera annoncée le 10 mars 2016, dans le cadre de la semaine de sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat féminin.

Elle prévoit la mise en place des dispositifs suivants :

  • La création d’un Observatoire International de la contribution de la femme au Renouveau Economique. Initié en France, il a vocation à travailler sur des comparaisons régionales
  • La réalisation d’études dans le cadre de l’observatoire, par exemple :
    • Mieux comprendre l’impact des territoires sur l’entrepreneuriat féminin en mettant en exergue les éventuels liens entre cultures locales (stéréotypes envers les femmes), économie locale (politiques économiques et clusters) et entrepreneuriat féminin.
    • Mieux comprendre les freins et moteurs perçus par les femmes entrepreneurs.
    • Réaliser des études thématiques sur la place des femmes dans les entreprises et dans l’entrepreneuriat commanditées par des partenaires de la chaire
  • La production des contenus pédagogiques inédits (Bandes Dessinées, Serious game…) et des outils de diagnostic et d’accompagnement en open source, issus de l’analyse des données fournies par l’Observatoire.
  • La création d’un incubateur d’expérimentation. Cet incubateur sera créé grâce à l’expertise des Pionnières Rhône-Alpes et aura une double vocation :
    1/ tester l’efficacité des méthodes d’accompagnement et modules de programmes spécifiques aux femmes pour qu’elles discernent, créent et développent une activité économique rentable et pérenne. L’incubateur sera le terrain d’expérimentation pour les recherches scientifiques menées par les chercheurs de la Chaire. Les résultats de ces recherches et des études ponctuelles alimenteront la production de données de l’Observatoire.
    2/ favoriser et accompagner l’entrepreneuriat féminin dans la région Isère / Savoie / Nord de la Drôme;

La Chaire est actuellement parrainée par Mireille FAUGERE (Cour des Comptes Directrice générale de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (2010-2013) et Marie-Caroline BIZET (Serial Entrepreneure, Créatrice de la Fondation Accor).

Sur le même thème