Toutes les actualités
22 sep 2016

Baromètre du Marché de l’Energie : Été 2016

Transformation numérique dans le secteur de l’électricité : cette édition Été 2016 du Baromètre du marché de l’énergie par Grenoble Ecole de Management sonde l’opinion des experts français de l’énergie au sujet de la transformation numérique du secteur électrique en France. Ces résultats sont comparés à un sondage similaire réalisé auprès des experts allemands pour la transformation numérique en Allemagne.

Rapport #6 - Été 2016

Equipe projet

Joachim Schleich (coordinateur), Mélodie Cartel, Laurent Javaudin, Greg Molecke, Mark Olsthoorn, Anne-Lorène Vernay.

Le Baromètre GEM du Marché de l'Energie est une enquête semestrielle auprès d'experts du marché de l'énergie opérant dans l'industrie, la science, et l'administration publique en France.
Ces experts sont invités à donner leur évaluation de court, moyen et long terme sur l'évolution des marchés nationaux et internationaux de l'énergie.
Les questions sur la transformation numérique du secteur de l'électricité ont été conçues en étroite collaboration avec le ZEW, le Centre de recherche économique européenne, qui a réalisé un baromètre similaire en parallèle pour l'Allemagne. Cette enquête a été menée en mai-juin 2016 et comprenait 97 participants basés en France.

Télécharger l'intégralité de l'étude en PDF

A retenir

  • 58% des experts estiment que l'intensité de la tranformation numérique du secteur électrique Français est dans la moyenne des pays occidentaux. Plus de la moitié d'entre eux jugent trop lente la vitesse de cette transition
  • En France et en Allemagne, le frein le plus important à la numérisation du secteur de l'électricité serait un rapport coût-bénéfice défavorable. Le deuxième frein identifié est, pour la France, un cadre réglementaire pénalisant ; et pour l'Allemagne, des enjeux de cyber-sécurité.
  • Une grande majorité des experts des deux pays estime que la technologie elle-même n'est pas un obstacle à la numérisation du secteur de l'électricité.
  • Concernant l'équilibre entre numérisation et cyber-sécurité dans le secteur électrique français, le groupe d'experts est divisé : 19% estiment que la numérisation a été traitée comme la priorité, tandis que 24% pensent que c'est la cyber-sécurité qui est favorisée. 38% pensent qu'une approche équilibrée a été suivie.
  • Les trois premiers domaines où la numérisation du secteur de l'électricité est susceptible de créer des gains d'efficacité en France sont : l'amélioration des prévisions pour la gestion de la charge sur le réseau (choisie par 61% des répondants), une plus grande souplesse de la demande du secteur de l'industrie (53%), et un meilleur « dispatching » de la production d'électricité (47%).
  • L'avis de nos experts concernant l'impact de la transition énergétique sur la compétitivité des entreprises du secteur est resté stable entre 2014 et 2016 : la compétitivité des producteurs d'électricité sera la plus sujette à détérioration. Plus généralement, les experts pensent que la transition énergétique aura un impact positif (46%) ou très positif (11%) sur l'économie française.
  • Malgré les plans de réforme du système d'échange d'émissions de l'UE, nos experts ne prévoient pas de hausse significative du prix des certificats de CO2. Le prix du pétrole devrait rester stable au cours des six prochains mois, mais augmenter à plus long terme.
Contacts
Anne-Lorène Vernay